Le blog de Bible-admin

Réflexions sur la Semaine sainte

La Semaine sainte suscite souvent en moi un bouleversement d’émotions. Elle commence par l’euphorie de l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem, le dimanche des Rameaux. À mesure que la semaine avance, on éprouve de plus en plus un sentiment d’effroi. La tristesse et la confusion imprègnent la Sainte Cène, suivies des horreurs de la trahison, de la flagellation et de la crucifixion, le Vendredi saint. Deux jours plus tard, il y a l’exubérance inattendue et exorbitante de la résurrection.

 

Une brève réflexion sur les merveilles de Dieu, fondée sur le Psaume 19

J’apprécie vraiment les psaumes de David, alors que ce dernier réfléchit à la majesté du ciel et déclare ce que Dieu a fait. Dans ce psaume-ci, la version Parole de vie commence par un profond sens de la majesté de Dieu en tant que Créateur : « Le ciel raconte la gloire de Dieu, toutes les étoiles annoncent ce qu'il a fait [] chaque nuit le fait connaître à la nuit qui la suit. Ce n'est pas un discours, il n'y a pas de paroles, aucun son ne se fait entendre.

 

Nouveau départ

Une nouvelle année commence, c’est la période des « bonnes résolutions ». Après le bilan de l’année achevée, nous avons cette habitude de réfléchir aux changements que nous aimerions voir, aux buts que nous voulons atteindre ; et ce sentiment de nouveau départ qu’apporte la nouvelle année à le chic pour intensifier nos espoirs de changement. Peut-être avez-vous déjà votre liste de résolutions pour 2018 ? Mais combien d’entre nous peuvent se vanter de réussir à tenir leurs résolutions ?

 

Cher journal intime : dernière entrée au journal du directeur de la traduction, en 2017.

(Myles Leitch, notre directeur du Service de la traduction biblique, parle des réalisations de la Société biblique canadienne en matière de traduction biblique, dans cette entrée humoristique et pleine d’esprit.)

 

Cher journal en délire,

Suis-je satisfait de mon travail comme directeur du Service de la traduction biblique, chez la SBC ? Les gens me voient assis à mon bureau, à brasser du papier ou à répondre à des courriels.

 

Une réflexion sur la gratitude, à partir du Psaume 103

Le texte du roi David, au Psaume 103, nous parle à point nommé de gratitude, le jour de l'Action de grâces approchant, ici au Canada, soit le lundi 9 octobre. Alors qu’on nous rappelle trop souvent les événements tragiques qui surviennent dans le monde, nous pouvons être reconnaissants des bénédictions de Dieu en matière de bonté, de réponse à nos besoins, d’amour, de pardon, de protection, de patience et de justice.

 

Suna manna?

(Le 30 septembre est la Journée mondiale de la traduction des Nations Unies. Pour souligner cette journée et l’importance de la traduction biblique, nous mettons en vedette la présente entrée de blogue qu’a rédigée Jeff Green, l’un de nos conseillers en traduction. La Société biblique canadienne s’est engagée à traduire fidèlement la Parole de Dieu. Ce n’est cependant pas toujours facile, surtout si une langue n’a pas les mots qui permettraient de traduire exactement un texte d’origine en araméen, en grec ou en hébreux.

Priez pour notre équipe et nos initiatives de traduction

Veuillez prier quant à nos initiatives de traduction biblique au Canada :

  1. traduction biblique en cri ;
  2. révision de la Bible en inuktitut ;
  3. traduction de la Bible en iñupiaq.

Priez particulièrement quant aux points suivants :

  • que Dieu donne à nos traducteurs de l’inspiration et une passion renouvelée alors que ces derniers cherchent à rendre la Bible accessible dans la langue de leur peuple ;
  • que Dieu donne à nos conseillers en traduction de la sagesse, des forces et de l’orientation alors que ces derniers veillent à ce que la Parole de Dieu soit traduite fidèlement ;
  • que Dieu pourvoit : le travail de traduction peut être coûteux, puisqu’il est très long, prenant de 10 à 15 ans dans le cas du Nouveau Testament, et de 15 à 20 ans dans le cas de la Bible en entier.
 

Si jeunesse savait...

Cette année, la Journée internationale de la jeunesse valorise le rôle des jeunes pour édifier la paix. À l’origine de notre implication dans la société, il y a nos systèmes de pensées et nos valeurs, lesquels sont construits dans l'éducation que nous recevons. Puisque nous pensons au rôle des jeunes pour apporter la paix, prenons un temps pour réfléchir aux enseignements qui incitent la jeunesse à bâtir une société pacifique.

Youth making peace sign


 

 

La Bible dans l’histoire du Canada

Pour fêter le 150e anniversaire du Canada, le personnel de la Société biblique canadienne a récemment tenu un concours visant à découvrir comment la Bible a contribué à façonner le Canada en tant que nation.

La Parole de Dieu a joué un rôle important dans la fondation de notre nation, et on peut en voir des indices au fil de notre histoire, certains étant gravés à jamais en des endroits particuliers, d’un bout à l’autre du pays. Le concours à l’intention du personnel a engendré de nombreux faits intéressants, comme les suivants.

La Société biblique canadienne (SBC) veille depuis longtemps à ce que toute personne, au Canada, ait accès à la Parole de Dieu. Grâce à des partenariats avec divers organismes du Canada, elle peut offrir la Parole de Dieu :

  • à des détenus et détenues ;
  • à des enfants et à des jeunes, lors de camps d’été ;
  • à de nouveaux réfugiés et/ou immigrants ;
  • à des soldats canadiens ;
  • à des collectivités des Premières Nations ;
  • à des personnes malvoyantes ;
  • et à bien d’autres encore !

Aidez-nous à offrir à encore plus de gens le message de la Bible qui transforme des vies, en faisant un don commémoratif spécial dès aujourd’hui.

 

 

Le plus grand Canadien de tous les temps

En 2004, les téléspectateurs du réseau anglais de Radio-Canada ont voté Tommy (TC) Douglas comme ayant été le plus grand Canadien de tous les temps. M. Douglas est né en 1904, à Camelon, dans le secteur Falkirk, en Écosse. À six ans, il a émigré au Canada en compagnie de sa famille, laquelle s’est établie à Winnipeg. Peu avant leur départ d’Écosse cependant, Tommy était tombé et s’était blessé au genou droit. L’ostéomyélite s’étant mise de la partie, on avait tenté de remédier à la situation par de nombreuses opérations. Malheureusement, l’inflammation s’est reproduite à Winnipeg.

 

Pages

S'abonner à RSS - Le blog de Bible-admin