Une brève réflexion sur les merveilles de Dieu, fondée sur le Psaume 19

J’apprécie vraiment les psaumes de David, alors que ce dernier réfléchit à la majesté du ciel et déclare ce que Dieu a fait. Dans ce psaume-ci, la version Parole de vie commence par un profond sens de la majesté de Dieu en tant que Créateur : « Le ciel raconte la gloire de Dieu, toutes les étoiles annoncent ce qu'il a fait [] chaque nuit le fait connaître à la nuit qui la suit. Ce n'est pas un discours, il n'y a pas de paroles, aucun son ne se fait entendre. Mais leur message parcourt toute la terre, et il se répand jusqu'au bout du monde. »

Le psalmiste décrit les cieux comme « Là-haut, Dieu a planté une tente pour le soleil. Le matin, celui-ci est comme un jeune marié qui sort de sa maison. Il s'élance comme un champion heureux de courir sur la route. » Quel rappel opportun de la création, pour nous qui venons de prendre plaisir à regarder des athlètes de tous les coins du monde concourir lors des récents Jeux Olympiques d'hiver !

Les versets qui suivent soulignent le sens et la perfection de la Loi de Dieu, comment elle nous donne la vie, nous enseigne des choses éternelles et de la sagesse à nous tous qui sommes son peuple, dans nos vies ordinaires. Quelle merveilleuse vérité de savoir que ses directives sont justes et qu’elles visent à nous réjouir le cœur. Nous pouvons compter sur la promesse que les commandements de Dieu ne vont pas nous accabler, mais comme le soleil dans notre vie, qu’ils brillent et nous éclairent le long du chemin. David reconnaissait l’importance sacrée de se concentrer sur le Seigneur pour l’adorer. Dans un monde où les distractions abondent, voilà un important rappel.

« Les exigences du SEIGNEUR sont justes. » Nous vivons dans une société d’intérêts particuliers où les gens réclament des droits et recherchent des avantages personnels. Les paroles de David nous ramènent aux voies de Dieu, lesquelles sont justes et profitables, si nous leur obéissons : « Aussi tes décisions m'avertissent, moi, ton serviteur. Si je les garde, j'aurai une belle récompense. Qui peut connaître ses erreurs ? Pardonne-moi les fautes que je ne vois pas ! Éloigne-moi des orgueilleux, qu'ils n'aient aucune influence sur moi ! Ainsi je serai sans défaut, on ne pourra pas m'accuser de faute grave. »

Enfin, nous nous en remettons à la sagesse de David, lequel reconnaît le Seigneur comme étant son unique source de stabilité et qui conclut en nous rappelant de nous concentrer sur le Seigneur et de le louanger résolument : « Qu'elles te fassent plaisir, les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur, SEIGNEUR, mon solide rocher, mon défenseur ! »

Author Photo: 

David Clubine photo

À propos de l'auteur : 

Nous mettons en vedette cette entrée de blogue rédigée par David Clubine, chef des Communications chez la Société biblique canadienne. Quand il n’est pas occupé à gérer son service, il fournit des récits et des introspections créatives à la SBC. David apprécie la collaboration avec les directions régionales et nationale, les médias, les donateurs, les partenaires bénévoles et d’autres intervenants du milieu chrétien ; il aime avoir l’occasion de promouvoir la Société biblique canadienne. On peut rejoindre David à l’adresse dclubine@biblesociety.ca ou au téléphone, au numéro direct 416-689-3440 ou sans frais 1-800-465-2425, poste 3440.