Interaction avec la Bible

Donnez pour favoriser notre œuvre d’interaction avec la Bible.

Faire un don.

Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner la vérité, réfuter l'erreur, corriger les fautes et former à une juste manière de vivre, afin que l'homme de Dieu soit parfaitement préparé et équipé pour faire toute action bonne. (2 Timothée 3,16-17 BFC)

Nous, chez la Société biblique canadienne, croyons que la Bible est utile dans notre vie. Nous voulons voir la Bible servir à rapprocher des gens de Jésus et de la nouvelle vie que Dieu offre. Ces initiatives sont conçues pour aider des gens à interagir davantage avec les Saintes Écritures.

Link to Resources

 

Étant la Parole de Dieu, la Bible transforme la vie. Elle devrait donc constituer un sujet de fête au sein de l’Église. Mais qu’en serait-il si nous n’avions pas accès à la Bible ? Qu’adviendrait-il de notre marche chrétienne si nous ne lisions pas la Parole de Dieu ?

Pour des millions de personnes, la question ne se pose pas : c’est une réalité. Cela peut sembler invraisemblable pour nous, qui possédons plus d’une bible, mais beaucoup de gens, de par le monde, ne jouissent pas de ce privilège.

Photo of a mother and two children reading the Bible

La République démocratique du Congo (RDC) se situe au cœur même de l’Afrique. Grâce à son climat tropical, sa forêt luxuriante renferme une myriade d’animaux, comme des éléphants et des chimpanzés. La RDC compte près de 80 millions d’habitants.

La Proclamation est la lecture de la Parole de Dieu à haute voix, en public et au complet, du début à la fin ; elle s’étale traditionnellement sur une période de dix jours. Des horaires de lecture, comprenant des agencements de passages de l’Ancien Testament, de Psaumes, de Proverbes et de passages du Nouveau Testament, ont été élaborés.

Pour de nombreux Canadiens et Canadiennes, tant pour ceux et celles qui lisent que pour ceux et celles qui écoutent, c’est une nouvelle expérience remarquable. L’origine de la proclamation remonte cependant aussi loin que dans le livre de Néhémie où, au chapitre huit, Esdras et le sacrificateur lisent la Loi à haute voix à l’intention de toute l’assemblée d’Israël, du début à la fin ; un réveil spirituel s’ensuit.