fbpx
Témoignages

Un nouveau sacerdoce

Hrishi avait assisté à d’innombrables rencontres de prière, en vue de sa cérémonie d’entrée dans la prêtrise hindoue. Il avait passé de nombreuses heures à mémoriser d’anciens textes sacrés dont d’autres n’avaient même pas le droit de prononcer les mots. Durant ses deux premières années comme brahmane, il a accompli ses fonctions sacerdotales, mais il se souvient avoir ressenti beaucoup de colère. Voyant les difficultés financières que vivaient ses parents, dans leur nouveau pays qu’est le Canada, il a conclu que le pouvoir de transformation, dans la vie, ne se trouvait pas dans la religion. Le pouvoir, c’était l’argent, et la façon de l’obtenir importait peu.

À l’âge de 15 ans, Hrishi exploitait un commerce lucratif, en fournissant des téléavertisseurs à des amis; il s’adonnait à la drogue et faisait un usage abusif d’alcool. Il déclare: «Je fumais comme une cheminée et je buvais comme pour éteindre le feu. J’étais l’égoïsme incarné: je me disputais avec les membres de ma famille, je portais des vêtements genre gangster, je parlais en argot et je cherchais très ouvertement la confrontation.»

Quand il a eu 20 ans, un ami lui a parlé de Faisal Malick. Ayant du mal à comprendre ce qui manquait dans sa vie et ne saisissant pas ce qui était si attirant dans celle de Faisal, Hrishi a décidé d’aller voir ce dernier.

C’est durant cette rencontre que Faisal a déclaré à Hrishi qu’il n’irait jamais au ciel, parce qu’il ne connaissait pas Jésus. Hrishi s’est alors juré de ne plus jamais parler à ce Faisal. Mais le doute envahissant de plus en plus son esprit, Hrishi a fini par rappeler ce dernier.

Toujours fâché de leur rencontre précédente, Hrishi s’est écrié: «Qu’est-ce qui te donne le droit de penser que ton Dieu s’intéresse à ma vie?» C’était le signal que Faisal attendait pour ouvrir sa Bible et commencer à lire.

« Dès qu’il a ouvert la Bible, dit Hrishi, j’ai eu le sentiment bouleversant d’être dans les bras de quelqu’un. Je ne connaissais pas Jésus, mais je savais que c’était lui qui me serrait dans ses bras et qui me disait: “Je t’aime, mon enfant.” »

Hrishi a commencé à établir un lien entre le sentiment d’amour qu’il éprouvait et les paroles de Dieu que son ami lui lisait. Enthousiasmé par cette expérience profonde, il a emprunté la Bible de son ami et est rentré chez lui. Deux jours plus tard, Faisal lui a remis sa propre Bible. «Des années de pratique hindoue n’avaient pas réussi à me convaincre de l’existence d’un Dieu», explique Hrishi. «Dieu est maintenant très réel pour moi et je vis dans Sa Parole.»

Cet amour a attiré Hrishi encore davantage vers Jésus, ce qui a eu pour résultat d’amener sa sœur et ses parents à Jésus également. «Mes convictions doctrinales ne les intéressaient pas. C’est l’amour de Dieu en moi qui a attiré ma famille au Christ», dit Hrishi.

Aujourd’hui, il se trouve devant le défi de marcher dans cet amour, et sa relation avec sa famille s’est épanouie. «C’est l’amour de Dieu qui m’a attiré. C’est l’amour de Dieu qui a attiré ma sœur et mes parents, et c’est l’amour de Dieu dont ma femme Tiffany et moi avons le privilège de faire part à d’autres, partout dans le monde.»

Hrishi Baskaran s’appuie maintenant sur l’amour de Dieu en toutes circonstances. Il sait faire partie d’un nouveau sacerdoce, où l’amour ne déçoit jamais!

 

Aidez-nous à susciter d’autres récits comme celui de Hrishi, grâce à La Bible chaque mois.

Pour vous inscrire sur notre liste d’envoi


Suivez-nous

Facebook



 

Twitter