fbpx

Psaume 91 : un premier intervenant trouve du réconfort en période de crise

Travaillant de longues heures aux premières lignes, Éric Poll, un ambulancier paramédical et infirmier de salle d’urgence de la Nouvelle-Écosse, était aux prises avec une peur et une anxiété hors de l’ordinaire, dans la lutte contre la COVID-19. «Les Psaumes ne m’avaient jamais attiré, mais je les comprends maintenant», révèle-t-il. Le Psaume 91 lui a en effet apporté des réponses, devenant particulièrement important en lui rappelant l’espoir et l’assurance que Dieu peut nous procurer, malgré les circonstances.

«Je n’ai jamais vu tant de peur ni d’anxiété parmi mes collègues ni au sein du grand public», déclare Éric. Ce dernier a débuté sa carrière d’ambulancier paramédical pendant l’épidémie du SRAS, mais à son avis, cela n’avait rien de comparable à la crise actuelle. «Lors de mon premier cas de COVID-19, en voyant la difficulté à respirer et le grave mal de tête, je me suis dit que sûrement personne ne voudrait vivre ça.»

La COVID-19 a changé la façon dont les professionnels de la santé s’occupent des patients. Plutôt que «d’aider d’abord et de poser des questions ensuite», ils posent maintenant plusieurs questions avant même d’offrir d’aider: «Avez-vous voyagé à l’étranger? Avez-vous été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19?» Même en cas d’arrêt cardiaque, on pose des questions avant d’effectuer la RCP. «Cela nous fait mal de perdre de précieuses minutes, mais si je tombe malade, je ne pourrai plus aider personne», dit-il.

En plus de la menace à leur santé, ces héros canadiens éprouvent une fatigue extrême attribuable tant aux longues heures de travail qu’aux conditions stressantes. Beaucoup d’entre eux ressentent de la panique et/ou sont en proie à la peur, tout en «paraissant extérieurement calmes». Les salles d’urgence des hôpitaux étant bondées, une hyper vigilance sape les forces des travailleurs de la santé.

«Tous les soirs, en allant au lit, je prie, je prie et prie encore», déclare Éric. Il lit régulièrement les Psaumes et a même collé le Psaume 91 sur la porte de son casier. «Je vois beaucoup de gens se tourner vers la foi à la recherche de réconfort. Je prie pour mes patients et parfois même avec eux», dit-il.
À l’abri du Très-Haut, les sirènes, l’anxiété et la peur ne sont plus. «Je trouve dans les Saintes Écritures du réconfort et de la tranquillité. Mon espoir vient de Dieu, qui me donne la force d’affronter chaque journée. Je puis tout par Jésus-Christ qui me fortifie», de déclarer Éric.

Grâce aux Saintes Écritures, la Société biblique canadienne a pour mission d’offrir de l’espoir à Éric et à d’autres travailleurs de première ligne qui vivent des conditions extrêmes, en cette période de pandémie. Veuillez vous joindre à nous dans notre intervention d’urgence quant à la COVID-19, en donnant dès aujourd’hui.

Pour méditer vous aussi sur le Paume 91, voyez ces ressources spéciales disponibles GRATUITEMENT ici.

Pour s’abonner à notre liste d’envoi