La Bible en Chine

Il y a à peine 40 ans, la Bible était interdite en Chine ; aujourd’hui, c’est un livre à succès. Dieu accueille la Chine après avoir préparé la voie pour que sa Parole puisse toucher le cœur et bénir la vie de milliers d’hommes et de femmes dans ce pays.

En novembre 2010, l’imprimerie Amity a imprimé sa cent millionième Bible, en Chine. Cela a été rendu possible grâce aux donateurs de la Société biblique canadienne, qui ont aidé à fournir des rouleaux de papier qu’Amity utilise pour imprimer ses Bibles.

Ce chiffre peut sembler astronomique, mais comptant une population de plus de 1,3 milliard d’habitants, la Chine a grandement besoin de Bibles, surtout dans les villages éloignés les plus pauvres.


Pour les chrétiens chinois des zones rurales, fréquenter l’église n’est pas facile.

 Très tôt, chaque dimanche matin, Simei Tong quitte sa maisonnette située dans les montagnes. Elle marche deux heures, le long de sentiers étroits et sinueux et d’allées dans des villages, jusqu’à la maison de son amie non-voyante, Zhou Maoying. Tenant cette dernière par le bras, elle la guide soigneusement alors qu’elles marchent une autre heure.

Une fois parvenues au village de Luo Shui, où se trouve leur petite église, elles ont un autre obstacle à surmonter : traverser un ruisseau en chancelant sur une série de pierres de gué. Leur amie Yang Jinying, qui met également deux heures à se rendre à l’église, a récemment glissé en traversant le ruisseau et s’est fracturé un bras.

Li Yue Ying, âgée de 47 ans, fait toutes les semaines le long trajet menant à l’église en portant sa nièce de deux ans, Li Si Ling, sur son dos. Elle dit que le voyage en vaut la peine parce que le groupe fraternel chrétien, là-bas, la nourrit dans sa foi. Elle est devenue chrétienne en 1998, grâce à son amie Wu Qiang Jin.

« Quand je suis devenue chrétienne, j’ai commencé à lire la Bible et à fréquenter cette église-ci », dit-elle. « Mais c’est à deux heures de marche de mon village, donc quand des gens m’ont invitée à fréquenter une église située beaucoup plus près de chez moi, j’ai accepté. J’ai cependant compris qu’on n’y enseignait pas la vérité. On y utilise la Bible, mais il y a des règles et des croyances étranges, comme celle voulant que Jésus soit déjà revenu. »

« Comme je lis ma Bible régulièrement, je savais que ce qu’on y disait était faux ; j’ai donc quitté cette église pour revenir ici. »

L’église de Luo Shui compte environ 70 membres, dont beaucoup sont venus à la foi par l’entremise de Wu Qiang Jin. Ce sont tous des agriculteurs, de sorte qu’à peu près seulement 30 personnes – la plupart des femmes – peuvent s’y rendre chaque semaine.

Les confrères et consœurs de Wu Qiang Jin, à l’église, décrivent cette dernière comme une « évangéliste née », mais elle ne fait pas de cas de cet hommage et soupire.

 « Les sectes, par ici, attirent beaucoup de gens, dit-elle. Je suis allée voir certains de leurs chefs pour les inviter à notre église, mais ils refusent de venir. »

Elle et les autres membres fidèles de son église continuent de se réunir toutes les semaines pour chanter, prier et lire leur Bible, sous la direction de Tong Xin Jun, un homme effacé de 40 ans qui sert sa petite assemblée avec souci et bonté.

« Je suis allée à l’église en cherchant du réconfort », dit Wu Xiu Ying, âgée de 58 ans, qui est devenue chrétienne en 1983. « J’étais dans une grande détresse, étant malade et ne pouvant pas me permettre de traitement. À l’église, des gens ont prié pour moi et je me suis immédiatement sentie en paix et libérée par l’amour de Dieu envers moi. »

« Peu après, Wu Qiang Jin m’a amenée à l’église de la ville pour y acheter une Bible. À ma grande surprise, le prix était abordable ! Le psaume 47 est mon passage préféré. Malheureusement, ma vue fait défaut, mais je peux quand même lire un peu. »

Comme Wu Xiu Ying, beaucoup de membres de l’assemblée ont acheté leurs Bibles il y a bien des années, de sorte que ces dernières sont usées et que certaines tombent en morceaux. Voilà pourquoi ils se sont réjouis de recevoir de nouvelles Bibles, quand des membres de l'Alliance biblique universelle leur ont rendu visite, chez leur église.

Ces Bibles provenaient de l’initiative La Bible en Chine, laquelle permet de garder le prix à un niveau abordable en finançant le coût du papier qui sert à l’impression des Bibles que l’Église distribue, en Chine.

(Source : l'Alliance biblique universelle)

VIDÉO

Visionnez des témoignages de vies transformées par la Parole de Dieu en Chine (Sous-titres français : cliquez sur la petite roue, en bas de l’écran de la vidéo, pour faire apparaître « Settings » ; allez à « Subtitles » et choisissez « French Canada »).

Votre don peut changer des vies !

Aidez-nous à rendre la Parole de Dieu accessible à des millions d’autres personnes, en fournissant le papier nécessaire à l’impression de Bibles. Amity peut imprimer 2 900 Bibles à l’heure, soit environ une Bible par seconde… à condition d’avoir suffisamment de papier.

Aider-nous à leur fournir le papier nécessaire pour imprimer plus de Bibles !

Faire un don