AZERBAÏDJAN : Évangiles Pour La Nation Oudie

Child

Les membres du peuple oudi ont été les premiers à suivre Jésus en Azerbaïdjan quand le christianisme y est arrivé au premier siècle. Aujourd’hui, 100 % des oudis azerbaïdjanais sont chrétiens. Pourtant, après des siècles de foi en Jésus, le peuple oudi n’a toujours pas de Bible dans sa propre langue!

L’absence des Saintes Écritures est due au fait que le gouvernement azerbaïdjanais restreint sévèrement le progrès du christianisme au sein de la nation. Récemment, on a refusé l’entrée au pays de 50 000 exemplaires du Nouveau Testament. L’Ancien Testament et la Bible hébraïque sont toujours interdits.

Ce qui nuit aussi au processus, seulement 7 000 personnes dans le monde parlent l’oudi, et la langue écrite n’a été établie qu’au 20e siècle. Malheureusement, après avoir suivi Jésus pendant 2 000 ans, la langue et la culture oudies risquent de disparaître.

DE 3 À 5 %

Le christianisme en Azerbaïdjan est une religion minoritaire (de 3 à 5 %)

10/100

L’Azerbaïdjan est l’un des pays les moins libres du monde. Le classement de la liberté en 2021 a donné à la nation une note, au chapitre de la liberté, de 10/100.

20 ANS

Il a fallu 20 ans au gouvernement pour s’enregistrer et permettre à la Société Biblique d’opérer en Azerbaïdjan.

Évangiles Pour La Nation Oudie

  • Gospels for Udi Nation placera une traduction oudie des Évangiles dans les foyers oudis, donnant aux familles la possibilité de lire la Parole de Dieu dans leur langue maternelle pour la première fois.
  • Publier la Parole de Dieu en langue oudie aidera à la réappropriation de la langue. Les Évangiles en oudi sont l’un des premiers et des seuls morceaux de littérature de la langue oudie.
  • Déjà 2 000 exemplaires des Évangiles ont été reçus avec joie dans les foyers oudis, permettant à ces croyants minoritaires de se fortifier dans leur foi au milieu de difficultés croissantes.

« Avant de devenir chrétien, j’étais en quête d’espoir et j’avais le désir de connaître le vrai Dieu, mais parce que les livres religieux que je lisais n’étaient pas dans ma propre langue, ils ne pouvaient pas parler à mon âme. »

~ Fergana, Azerbaïdjan

Le peuple oudi a un besoin incroyable de la Parole de Dieu dans sa propre langue. Votre don d’aujourd’hui aidera chaque famille oudie d’Azerbaïdjan à trouver l’espoir pour son avenir et sa culture avec la Parole de Dieu.