GHANA: accompagnement face aux traumatismes fondé sur des récits

Ghana - Trauma Healing

Il est dangereux d’être une femme, au Ghana.

Ce pays détient l’un des plus hauts taux de violence faite aux femmes dans le monde, y compris de mauvais traitements physiques, psychologiques et spirituels.

Les «camps de sorcières» sont une des formes de cruauté dévastatrice en usage. En effet, des centaines de femmes du Ghana font tous les ans l’objet d’accusations de sorcellerie, beaucoup d’entre elles devant alors d’enfuir dans des camps sordides où il n’y a ni électricité, ni plomberie, ni services de santé ni éducation. Elles y passent dans bien des cas le reste de leurs jours.

Les filles et les jeunes femmes sont également victimes de mauvais traitements, servant parfois à payer des services religieux fournis par des prêtres, dans des temples. Bien que cette pratique soit devenue illégale, des jeunes filles sont aujourd’hui encore réduites à la servitude toute leur vie, en tant qu’«esclaves de fétichisation». Si une telle fille s’enfuit ou meurt, une autre membre de la famille doit la remplacer.

La plupart de ces victimes de discrimination et de mauvais traitements vivent sans espoir, ayant désespérément besoin de savoir qu’il existe un Dieu bienveillant qui peut les guérir et leur donner une raison d’être.

10000

On signale chaque année à la police plus de 10000 cas de violence familiale, au Ghana. Beaucoup d’autres ne sont jamais déclarés.

30000

L’initiative d’accompagnement face aux traumatismes fondé sur des récits offre une nouvelle vie à 30000 victimes de mauvais traitements et de discrimination, grâce à l’espoir et au réconfort de la Parole de Dieu.

Une nouvelle vie pour des femmes vulnérables

Cette initiative enseigne à des centaines d’animateurs et d’animatrices à utiliser des enregistrements sonores fondés sur les Saintes Écritures pour habiliter des femmes vulnérables en matière de liberté et de rétablissement.

Elle permet de distribuer des centaines de Bibles et d’apporter la lumière de la Parole de Dieu dans certaines des régions les plus sombres du pays.

Cette initiative constitue l’une des seules sources de défense et de rétablissement pour les femmes traumatisées du Ghana, aidant ces femmes souffrantes et marginalisées à mener une vie utile en Christ.

«J’ai vécu une vie misérable, mais grâce à la Bible que vous m’avez donnée, je sais que Dieu s’intéresse particulièrement aux gens comme moi.»

~ Serwaa

Des femmes victimisées par la discrimination et les mauvais traitements trouvent de l’espoir quant à l’avenir grâce à l’initiative d’accompagnement face aux traumatismes fondé sur des récits. En faisant un don aujourd’hui, vous aiderez des femmes vulnérables du Ghana à s’appuyer fermement sur la Parole de Dieu alors qu’elles prennent un nouveau départ.